Religions traditionnelles

Religions traditionnelles

Les religions pratiquées par la majorité des personnes vivant en Afrique sont le christianisme et l'islam. Cependant, de nombreuses religions traditionnelles étaient pratiquées avant l'arrivée de ces deux religions. Aujourd'hui, environ 10 pour cent de la population africaine pratique encore une forme de religion traditionnelle.

Croyances communes

Bien que l'Afrique soit un immense continent avec de nombreux peuples et religions traditionnelles différentes, certaines croyances et pratiques sont communes à de nombreuses religions. Ceux-ci inclus:
  • Dieu suprême - De nombreuses religions africaines croyaient en un dieu suprême qui a créé le monde. Quelques exemples incluent les dieux Oludmare du Nigéria et Katonda de l'Ouganda. Dans certaines religions, on peut prier ce dieu pour obtenir de l'aide, mais dans d'autres, le dieu suprême n'interagit pas avec les humains.
  • Esprits de la nature - Sous le dieu suprême se trouvent un certain nombre d'esprits qui vivent principalement dans la nature, notamment les animaux, l'eau et la terre.
  • Esprits ancestraux - Les esprits des ancêtres morts ont souvent joué un rôle important dans la religion traditionnelle africaine. En honorant ces esprits, les croyants espéraient que les esprits les aideraient ou parleraient au dieu suprême en leur nom.
  • Sacrifice - La plupart des anciennes religions africaines ont offert une sorte de sacrifice à leurs dieux ou aux esprits. Ce sacrifice variait de petits articles, comme une portion de nourriture ou de boisson, à des articles beaucoup plus gros comme le bétail ou même le sacrifice humain.
  • Rites de passage - Les religions traditionnelles ont joué un rôle important dans les rites de passage. Celles-ci comprenaient les rituels entourant le mariage, l'entrée à l'âge adulte, la naissance et la mort.
la magie

De nombreuses religions traditionnelles africaines croient aux forces mystérieuses et à la magie. Les prêtres (parfois appelés sorciers) pouvaient lancer des sorts ou fournir des charmes pour aider les gens avec leurs maladies ou d'autres problèmes. Parfois, les sorciers utilisaient des herbes et d'autres remèdes pour aider les malades. Ils racontaient également l'avenir en utilisant la magie et en «jetant les os» là où ils lançaient des os (ou parfois d'autres objets comme des coquillages), puis racontaient la fortune de la personne d'après la façon dont les os sont tombés.

Certains artisans étaient considérés comme utilisant la magie dans leur métier. Les artisans les plus puissants étaient les ferronniers. Les ferronniers garderaient le secret sur la façon dont ils forgeaient le fer au sein de leur groupe afin de maintenir le mystère et la puissance de leur métier.

Rituels



Les rituels et cérémonies traditionnels jouaient un rôle important dans la communauté. Les masques, les tambours, les chants et la danse faisaient souvent partie du rituel. Généralement, les rituels faisaient appel aux esprits des ancêtres ou aux esprits de la nature pour obtenir de l'aide et de l'aide.

Faits intéressants sur les religions traditionnelles de l'Afrique ancienne
  • Les gens de la Mali Empire croyait en une force magique appelée «nyama».
  • Les croyances religieuses des Africains ont eu un impact sur tous les aspects de leur vie quotidienne, y compris leur nourriture, leur travail et leur vie de famille.
  • Ils croyaient aux bons et aux mauvais esprits. Les bons esprits les protégeraient, tandis que les mauvais esprits pourraient les rendre malades ou les faire mal se comporter.
  • Dans les régions sèches d'Afrique, certains prêtres se spécialiseraient comme «faiseurs de pluie». Ils chasseraient les mauvais esprits qui auraient pu causer une sécheresse et demanderaient de l'aide aux bons esprits pour savoir comment ils pourraient faire pleuvoir.
  • Bien que de nombreux Africains s'identifient aujourd'hui au christianisme ou à l'islam comme religion, beaucoup d'entre eux participent encore aux rituels traditionnels africains.
  • Certaines croyances et rituels traditionnels d'Afrique se sont répandus aux Amériques dans des endroits comme le Brésil et Cuba.